Un auto-entrepreneur peut-il recruter un.e salarié.e ?

Théoriquement, un auto-entrepreneur peut recruter un.e salarié.e. Dans les faits, cette démarche semble être un chemin semé d’embûches. Et pour cause, initialement, le statut d’auto-entrepreneur a été créé en 2009 pour répondre à des besoins précis:

  • Développer une activité complémentaire,
  • Simplifier les démarches de la création d’entreprise,
  • Tester la faisabilité d’un projet.

Par nature, l’auto-entreprise est un projet individuel consacré à une petite activité. De fait, les plafonds de chiffre d’affaires et le calcul forfaitaire des charges limitent la dimension de l’entreprise.

Cependant, les textes n’interdisent pas l’embauche de salarié pour un auto-entrepreneur. De plus, le doublement des plafonds de Chiffre d’Affaires de 2018 tendent à rendre possible le recrutement de salarié.e, rendant le coût d’une embauche non plus rédhibitoire.

Combien coûte l’embauche d’un salarié ?

D’abord, avant de recruter un. salarié.e, l’auto-entrepreneur doit prendre en considération que le régime ne lui permet pas d’effectuer une déduction de son chiffre d’affaires.Ainsi s’il.elle souhaite recruter, il.elle devra payer l’ensemble des charges sociales sur la totalité de son chiffre d’affaires. Ensuite, il.elle devra payer son salarié ainsi que les charges patronales à partir des sommes restantes.

Pour rappel, et à titre d’exemple, le SMIC mensuel chargé (sur une base de 35 heures) coûte au total 1616 € à une entreprise.

Un salarié à temps plein représentera donc au minimum 36% des revenus de l’auto-entreprise sur la période considérée, ce qui n’est pas négligeable.

Cependant, si un auto-entrepreneur développe son activité et qu’il a besoin de recruter un ou plusieurs salariés, il peut se tourner vers un autre statut d’entreprise, plus adapté.

Néanmoins, l’auto-entrepreneur peut envisager l’embauche d’un.e salarié.e en CDD pour quelques mois ou d’un stagiaire en fonction de ses besoins.

Les formalités pour recruter un salarié

L’auto-entrepreneur, s’il décide de recruter devra se soumettre à quelques formalités. En effet, il devra réaliser la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) auprès de l’URSSAF. Celle-ci permet d’effectuer:

  • la demande d’immatriculation de l’employeur à la sécurité sociale en cas de première embauche d’un salarié et d’ouverture ou d’acquisition d’une entreprise employant des salariés,
  • la demande d’immatriculation du salarié à la sécurité sociale ou au régime des salariés agricoles s’il s’agit de son premier emploi,
  • la demande d’affiliation au régime d’assurance chômage,- la demande d’adhésion à un service médical du travail,
  • la demande pour la visite médicale d’embauche.

D’autre part, il existe pour les petites entreprises le TESE (Titre emploi-service entreprise) . Ce dernier permet d’effectuer des formalités d’embauche simplifiées, à savoir:

  • S’immatriculer auprès d’une caisse de retraite complémentaire (personnel cadre et non cadre).
  • Informer l’inspection du travail.
  • Etablir un contrat de travail ou une lettre d’embauche.
  • Ouvrir un registre unique du personnel.

Il vous appartient désormais de choisir la solution la plus adaptée à votre situation en ayant connaissance du coût que peut représenter le recrutement d’un salarié pour un auto-entrepreneur.




Laisser un commentaire

Your email address will not be published.