Community Manager freelance : quel salaire pouvez vous envisager ?

Applify - App Landing HTML Template

Le plus difficile, quand on travaille à son compte, c’est d’estimer la juste rémunération pour les tâches effectuées. Devez-vous opter pour un taux horaire, journalier, quels sont les barèmes du métier… En tant que community manager freelance, vous aurez aussi à vous poser ces questions. Tout en sachant qu’il n’existe pas de montant clé qui correspond à tout le monde, voici quelques pistes pour vous guider.

Quel est le salaire moyen d’un community manager freelance ?

Chaque année, des études sont réalisées afin d’établir les profils types de différents métiers du net. Nombre d’hommes et de femmes, répartition géographique… Les réponses à ces questions n’ont aucun impact pratique, tant ces postes sont dématérialisés. Il en va tout autrement pour le montant gagné par chacun.

En 2017, en France, toutes régions confondues, pour un community manager en freelance, le salaire moyen oscille entre 336 € par jour pour des personnes expérimentées (chiffres communiqués par la plateforme Malt) et 600 € par jour (montant estimé par le Journal du Community Manager).

Il ressort généralement que le salaire journalier d’un professionnel débutant tourne autour de 200 €. Cette base de calcul peut déjà vous aider à estimer la juste rémunération de votre travail. Mais il y a d’autres éléments à prendre en compte.

Pourquoi une facturation par jour ne suffit pas ?

Établir votre tarif, c’est aussi déterminer de combien d’argent vous aurez besoin pour vivre. Or, dans la vie de tout entrepreneur, toutes les heures de la journée ne correspondent pas à du travail effectif. Certains jours, vous patienterez entre deux missions, vous aurez des rendez-vous, vous effectuerez de la prospection, ou des tâches administratives… Et tout cela empiète aussi sur votre temps, et doit donc entrer dans votre comptabilité globale.

La base de calcul qui semblerait la plus simple correspond à estimer vos besoins. Disons 2 000 € par mois pour vivre. Puis d’y ajouter vos charges sociales (24,4 % en tant qu’autoentrepreneur en 2018, en intégrant le prélèvement de l’impôt), votre éventuel loyer si vous louez un bureau, et donc les frais inhérents aux déplacements et aux repas. Plus de prévoir un fonds de roulement afin d’anticiper les futurs achats (logiciels, abonnements, nouvel ordinateur…). Sans oublier une marge pour vos prochaines vacances (1/12 de salaire en plus à compter).

Puis de diviser cette somme par jour. Pour intégrer les jours perdus, cités plus haut, dans votre décompte, votre montant mensuel ne sera pas divisé par 22, mais peut-être seulement par 15.

Restez attentif aux plafonds

Depuis 2018, le plafond d’un autoentrepreneur pour de la prestation de service (ce qui est le cas pour un community manager) est de 70 000 €. Ce qui implique que, si vous travaillez 11 mois sur 12, sans journées perdues, pour un tarif de 300 € par jour, vous dépasserez les montants autorisés.

Veillez à inclure également ces notions dans vos estimations avant facturation. Sinon vous changerez de statut, avec également une modification du taux de vos charges sociales. À vous de voir si vous préférez facturer 400 € par jour, mais en ne travaillant qu’un jour sur deux, ou en dessous des barèmes du marché, au risque de brader vos prestations.