Quel est le salaire moyen d’un autoentrepreneur

Applify - App Landing HTML Template

Il est très difficile de parler de salaire moyen pour les micro-entrepreneurs en sachant que ce type d’entreprise recouvre un grand nombre de réalités différentes. Entre ceux qui n’ont créé leur microentreprise que pour générer un revenu d’appoint et ceux qui en vivent réellement, entre les activités de service et celles de commerce, les salaires sont loin d’être les mêmes. Néanmoins, l’Insee s’est penché sur le sujet et un certain nombre de statistiques permettent d’établir un tableau de l’auto-entrepreunariat et de ses salaires en France.

À combien s’élève le revenu moyen d’un entrepreneur

En France, en 2014, une personne non salariée dégageait en moyenne 2 510 euros par mois de son activité. Ce chiffre évolue fortement selon la région de l’entrepreneur : il est ainsi beaucoup plus élevé à Paris et dans la moitié nord du pays, en corrélation souvent avec le coût de la vie, sans pour autant pouvoir réduire cette disparité à cette interprétation. L’environnement économique joue un rôle important : une forte densité de population, un meilleur niveau de vie des habitants ou encore un faible taux de chômage participent à l’amélioration des revenus des non-salariés. Mais les personnes non salariées ne sont pas uniquement des autoentrepreneurs. Et les chiffres ne sont pas tout à fait les mêmes pour eux.

Un salaire moyen très bas pour les autoentrepreneurs mais…

Toujours d’après l’Insee, et sur la même période de temps, les autoentrepreneurs ne retirent en moyenne que 410 euros par mois de leur activité. Un salaire très bas, mais qui cache une autre réalité : fin 2014, près d’un auto entrepreneur sur trois cumulait cette activité avec un travail salarié. Par ailleurs, sur la même époque, les plafonds de revenus de l’autoentreprise étaient considérablement moins élevés que maintenant. Il faut ainsi noter qu’en 2015, pour la première fois depuis six ans, les revenus moyens des autoentrepreneurs augmentaient, de 6 % en moyenne.

Comment se répartissent les chiffres d’affaires des autoentreprises ?

Le problème principal des statistiques, c’est qu’elles incluent, nous l’avons vu, des résultats très disparates. En creusant un petit peu, des calculs un peu plus fins apparaissent. Ainsi, selon un pointage réalisé par l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), le chiffre d’affaires trimestriel moyen des autoentreprises était de 3 664 € en 2017. Parmi elles, les deux tiers gagnaient moins de 9 000 € par an… et 10 % déclaraient un chiffre d’affaires supérieur à 26 000 €.

Quelles sont les microentreprises qui dégagent les salaires les plus élevés ?

Les autoentreprises existent dans de nombreux domaines différents… à tel point que les codes Siret ne recouvrent pas toujours assez rapidement les nouveaux métiers qui se créent. Néanmoins, les études permettent de déterminer quels secteurs comptent parmi les plus dynamiques. À l’heure actuelle, il s’agit des microentreprises implantées dans les transports, la santé, les activités immobilières, le nettoyage et l’hébergement-restauration.

Il faut cependant noter que le salaire moyen augmente avec la durée de vie de l’autoentreprise et que les nouveaux plafonds des microentreprises devraient considérablement faire évoluer ces moyennes dans les années à venir.