Quelles sont les étapes indispensables pour devenir travailleur indépendant ?

Logo bonjour Auto-entrepreneur


Gagnez du temps et simplifiez-vous la vie ne perdez plus de temps avec l’administratif.

Vous avez toujours eu quelques difficultés avec la subordination, les horaires contraintes et êtes prêt à sauter le pas pour enfin devenir votre propre patron ? Peu importe votre domaine d’activité, vous êtes un freelance dans l’âme.

Contrairement à un salarié, un travailleur indépendant bénéficie d’une plus grande autonomie. En somme, un freelance propose ses services en son nom personnel, choisit ses horaires de travail, sa tarification ainsi que les clients avec lesquels ils souhaite échanger.

Il devient alors chef d’entreprise à part entière et peut gérer la comptabilité de son activité lui même, s’il le souhaite. Avant de se lancer, il s’agit de suivre les étapes dans le bon ordre :

Évaluer le potentiel de votre activité

Devenir travailleur indépendant, c’est aussi passer par une période d’étude de marché et de votre clientèle potentielle.

En effet, toutes les situations géographiques ne sont pas adaptées au travail en freelance, sauf si vous pouvez travailler depuis votre ordinateur. Dans ce cas, félicitations, vous pourrez exercer votre activité en tant que nomade digital.

Vous devez ensuite évaluer les moyens financiers nécessaires pour créer votre entreprise et la rendre viable.

Financer votre projet

La lourdeur de votre investissement dépendra bien évidemment de votre activité. Par exemple, si vous choisissez de devenir travailleur indépendant et d’exercer en tant que rédacteur web en votre capital de départ sera forcément moins important que quelqu’un souhaitant se lancer en tant que restaurateur.

Afin de trouver les fonds requis à votre activité, vous pouvez demander un prêt bancaire, bénéficier d’aides diverses (fonds publics, régionaux…) ou lancer une campagne de crowdfunding dans certains cas (graphistes, illustrateurs, coachs)

Choisir votre forme juridique

Si vous souhaitez exercer votre activité en indépendant, plusieurs options s’offrent à vous. Votre choix dépendra de la nature de votre projet : Le statut de micro-entrepreneur/auto-entrepreneur : vous bénéficierez d’un régime social simplifié et du régime fiscal en vigueur pour les micro-entreprises. Le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée : il s’agit de la version individuelle d’une SARL. Comme le statut de micro-entrepreneur, le statut d’EIRL est simple en terme de création. Vous pouvez aussi faire le choix du statut de société unipersonnelle ou choisir le portage salarial, qui combine les avantages d’une activité en freelance et d’un salariat.

Choisir votre régime social

En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’aurez pas le choix ! Vous serez automatiquement affilié au Régime Social des Indépendants (RSI) avec des cotisations sociales obligatoires.

En revanche, si vous êtes président de votre SASU, vous serez affilié au régime général de la Sécurité sociale sous un statut particulier, celui d’assimilé salarié.

Le choix de votre régime social pour devenir travailleur indépendant se fera lors de votre immatriculation.

Choisir votre régime fiscal

Votre fiscalité dépendra de la forme juridique du régime fiscal que vous aurez choisi. Sauf exception notable, vous serez soumis au régime de l’impôt sur le revenu au régime micro, au régime du réel ou au prélèvement libératoire (seulement pour les auto-entrepreneurs)

Comme pour votre régime social, le choix de votre régime fiscal sera en vigueur après votre immatriculation.

Immatriculer votre entreprise

Encore une fois, tout dépendra de votre activité mais aussi de votre statut juridique et du régime fiscal que vous aurez adopté. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre au Centre de Formalité des Entreprises de la Chambre de Commerce (activité commerciale ou industrielle), de la Chambre des Métiers (activité artisanale ou services), de l’URSSAF (profession libérale) ou de la Chambre de Commerce et d’Industrie (pour une EIRL/SASU).

Voici les principales étapes pour devenir travailleur indépendant. Il s’agira ensuite pour vous de vous accoutumer à ce nouveau statut mais aussi à la gestion de vos finances. Sachez choisir le bon logiciel pour vous accompagner pour tenir à jour votre comptabilité.