Créer une société permet de développer un travail indépendant et profitable. Selon le secteur et le type de profession, le statut d’auto entrepreneur offre plusieurs avantages. Néanmoins, tout projet comporte des risques qui ne sont pas toujours prévisibles et susceptibles de nuire à vos activités professionnelles. Pour remédier à cela, se protéger soi-même ainsi que son travail, le micro promoteur a la responsabilité d’assurer son activité. Quelles sont donc les meilleures assurances pour une micro entreprise ?
 

Les risques liés aux activités en entreprise

 
Le risque est un facteur indissociable de la vie ; c’est encore plus vrai pour les professionnels. En réalité, tous les domaines de l’existence en sont affectés. S’il n’est pas souvent possible d’anticiper le danger, il est par contre envisageable de se prémunir des conséquences. 
 
Toute entreprise est généralement sous la menace de dangers ayant trois origines. D’abord, il y a les risques liés à l’activité professionnelle elle-même. En effet, les responsabilités civiles de l’entreprise individuelle sont engagées en ce qui concerne les dommages causés à un tiers. De plus, un sinistre peut très bien occasionner une perte d’exploitation.
 
Les outils professionnels qui servent à mener l’activité peuvent être affectés par une intempérie. Équipements de stockage, matériels professionnels ou bureautiques, etc. ne sont pas à l’abri en cas d’incendie ou d’inondation par exemple. Enfin, le personnel de l’entreprise peut être également menacé. Les invalidités, décès et accidents sont autant de risques encourus au quotidien.
 

  Comment simuler sa retraite en tant qu’auto-entrepreneur ?

Le contrat d’assurance : plus qu’une formalité

 
Un contrat d’assurance couvre les dommages causés à autrui et ceux liés à toute responsabilité professionnelle. Il permet de prévenir les conséquences financières occasionnées lors d’un sinistre. Pour les corps de métiers où ils sont obligatoires, une attestation d’assurance peut être exigée à la création de votre micro entreprise. La meilleure assurance correspond au contexte précis de votre activité.
 

Les assurances utiles en auto entreprise

 
La souscription d’une assurance est la signature d’un contrat de protection contre les risques éventuels. L’assureur s’engage donc à couvrir la responsabilité de son assuré, dans le cadre de son activité, en cas de survenance d’un sinistre. Compte tenu des garanties professionnelles souscrites, plusieurs types de couvertures sont proposés en faveur des biens matériels et immatériels.
 
Ils servent à protéger votre entreprise, vos biens et vos travaux. La création d’une autoentreprise n’est pas soumise à la souscription d’une couverture donnée. Il revient alors au promoteur d’une société individuelle de souscrire à une assurance de son choix selon les dangers auxquels son activité est confrontée.
 
Cependant, en fonction du secteur d’activité choisi, il y a obligation de souscrire à certaines garanties alors que d’autres restent facultatives, mais fortement recommandées. Un comparateur d’assurance en ligne peut aider à dénicher les meilleures offres relatives à la nature de l’activité et aux compagnies d’assurance.
 

  Quels sont les risques pour un auto entrepreneur ?

Assurances obligatoires

 
Dans la majorité des cas, deux types d’assurances sont impératives : la garantie décennale et la protection du véhicule de l’auto entreprise. La première concerne les micro-entreprises du secteur de la construction tandis que la seconde concerne toutes les entreprises bénéficiant de ce statut juridique.
 
Il existe néanmoins des exceptions en matière d’obligation à l’assurance décennale auto entrepreneur. Pour plus de détails, il est conseillé de se rapprocher de votre ordre professionnel, votre syndicat ou chambre consulaire. Si vous avez déjà une entreprise d’assurance pour d’autres prestations, il pourra tout aussi bien vous renseigner sur ses offres.
 

Assurances facultatives

 
Les risques peuvent être couverts par une garantie en assurance. Il revient donc à l’auto-entrepreneur d’analyser son activité et son secteur afin de trouver les assurances qui lui correspondent le mieux. La garantie responsabilité civile professionnelle est obligatoire en profession réglementée, mais demeure facultative pour les autres microentreprises.
 
Dans l’exercice de votre activité, les garanties perte d’exploitation ou responsabilité civile, exploitation, responsabilité professionnelle, complémentaire santé… représentent une bonne protection contre les dommages aux biens. N’importe quel bureau d’assurance est en mesure de vous présenter les options offertes en détail afin de faire un choix judicieux.
 
Si l’entreprise possède des salariés, une mutuelle santé devient obligatoire. Les professions libérales opteront pour une mutuelle TNS déductible des revenus. Dans le cas où le promoteur dispose d’un lieu de travail personnel de type cabinet, il doit souscrire une assurance multirisque professionnelle. Dans certains cas, elle peut couvrir, en plus des locaux, la perte d’activité, le cambriolage, les incendies…
 
Il est aussi conseillé de souscrire un contrat de prévoyance. Cette garantie permet aux libéraux de recevoir des indemnités journalières. Une assurance protection juridique en auto entreprise n’est pas vraiment obligatoire. Elle reste néanmoins très utile dans certains cas. L’accompagnement juridique permet de réduire les coûts des procédures judiciaires qui peuvent devenir importants en cas de litige.

  Auto-entrepreneur : comment choisir une bonne mutuelle santé ?