Blog Auto-Entrepreneur

Toutes les actualités et les idées autour de l'auto-entreprise et du travail freelance sont dans ce Blog Auto Entrepreneur.

Vos factures sont prêtes et vous allez encaisser les règlements de vos premiers clients. Mais pour recevoir vos paiements, il vous faut un compte bancaire professionnel. En effet, les auto-entrepreneurs ont l’obligation d’avoir un compte séparé de leur compte personnel pour encaisser des paiements. Heureusement, de nombreuses banques se sont lancées sur le segment des auto-entrepreneurs et des freelances. Une chance pour vous, car les offres sont souvent avantageuses et sans engagements.

Voici notre sélection des 4 banques en ligne pour auto-entrepreneur ou freelance :

Qonto

La startup française s’est rapidement fait une place sur le marché des néobanques en France. Elle propose plusieurs formules, dont une spécialement dédiée aux auto-entrepreneurs. Une offre à 9€ qui vous permet de gérer vos transactions, payer par CB (Mastercard) en illimité, encaisser vos clients et suivre vos dépenses au quotidien.

Les + : Expérience utilisateur la plus optimisée / Implémentation de nouvelles fonctions très rapide

Les - : Frais annexes assez élevés

Shine

Française également cette néobanque propose une offre spéciale pour auto-entrepreneurs à 4,90€. Shine présente toute une panoplie de services annexes à l’activité bancaire. Vous avez la possibilité de suivre l’avancée de votre chiffre d’affaires, de vos prélèvements sociaux et d’estimer vos charges à venir. Côté banque, vous disposerez de l’ouverture d’un compte professionnel, d’une Mastercard, 20 virements (entrants & sortants) et prélèvements / mois.

Les + : Très complet / Outils de gestion / Chat 7j/7

Les - : Pas de version desktop (mobile uniquement)

N26 business

C’est l’offre la plus abordable de notre sélection, elle est tout simplement gratuite. La néobanque allemande propose une offre business dédiée aux auto-entrepreneurs. Chez N26 vous serez équipé d’une Mastercard et de la mise en place d’un cashback de 0,1% sur tous vos achats avec votre carte. C’est la seule banque qui propose cette opportunité et ce n’est pas négligeable lorsque l’on démarre.

Les + : Gratuit / Pas de commission lors de paiement en devises / Crée des passerelles avec d’autres services (Stripe notamment)

Les - : IBAN allemand (peut poser problème avec l’URSSAF) / pas d’encaissement de chèques

Any.time

Très complet également, c’est la néobanque pour auto-entrepreneurs qui a le plus « d’ancienneté » (créée en 2012). Pour 9,50€ /mois, la néobanque propose une carte Mastercard, l’encaissement des chèques, 20 virements (entrants & sortants) et prélèvements / mois, un compte personnel vous sera aussi créé en plus du pro pour bien différencier vos dépenses. Enfin, elle propose une multitude de services qui peuvent se trouver très intéressants notamment pour les ventes de produits physiques. En effet Any.time, vous permet d’encaisser vos clients via différents terminaux de paiements (SumUp ou Smile&pay), ou directement via une interface en ligne.

Les + : les terminaux de paiement (physique ou en ligne)

Les - : avoir un compte perso peut faire doublon / 1 seul chèque encaissable par mois dans l’offre de départ.

Pour approfondir les recherches et trouver la néobanque qui vous correspond le mieux. Nous vous conseillons de regarder également du côté de la banque en ligne finlandaise Holvi et de manager.one

Vous pouvez maintenant facturer vos clients en toute tranquillité et commencer à développer votre activité.

C’est l’heure de déclarer vos revenus. Vous avez facturé vos clients en 2018, il est maintenant temps d’indiquer à l’administration fiscale le montant du chiffre d’affaires que vous avez perçu (hors taxes annuelles). Mais attention ! Il existe deux régimes fiscaux : le régime fiscal classique de droit commun et le régime optionnel du prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu. Le choix est défini lors de la création de votre auto-entreprise. Vous pouvez vous référer à vos déclarations URSSAF afin de connaître le régime auquel vous êtes soumis.

Le régime classique : le prélèvement à la source

En tant qu’auto-entrepreneur, l’administration fiscale vous considère comme un entrepreneur individuel soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories suivantes :

  • bénéfices industriels et commerciaux (micro-BIC) pour une activité commerciale ou artisanale ou
  • bénéfices non commerciaux (micro-BNC) pour une activité libérale.

Le montant du chiffre d’affaires annuel bénéficie d’un abattement fiscal forfaitaire pour vos frais professionnels. Le montant varie en fonction de vos activités :

  • 71 % du CA pour les activités d’achat-revente ou de fourniture de logement ;
  • 50 % du CA pour les autres activités relevant des BIC ;
  • 34 % du CA pour les BNC.

Il vous faudra alors reporter le montant de votre chiffre d’affaires encaissé brut sans abattement (BIC) ou de vos recettes (BNC) dans la déclaration de revenus complémentaire n°2042-C Pro, dans les parties :

  • « revenus industriels et commerciaux professionnels / Régime micro BIC » ou
  • « revenus non commerciaux professionnels / Régime micro BNC » en fonction de votre activité.

2019 : une année spéciale Votre déclaration faite en 2019 pour vos revenus de 2018 est une déclaration spéciale. En effet, 2018 est considérée comme une « année blanche », suite à l’arrivée du prélèvement à la source. L’impôt est maintenant prélevé sous forme d’acomptes mensuels ou trimestriels. Ils sont calculés sur la base de votre déclaration de revenus.

Pour éviter une double imposition, l’année 2018 dite « blanche » efface via un crédit d’impôt les revenus « non exceptionnels ». Seul les revenus exceptionnels (indemnités de licenciement, primes de départ à la retraite, primes/gratifications sans lien avec le contrat de travail…) seront imposés pour l’année 2018. Le caractère exceptionnel sera aussi défini en comparant vos bénéfices des années 2015, 2016 et 2017.

Exemple proposé par le site du gouvernement :

	en 2015, votre bénéfice est de  20 000 €
	en 2016, votre bénéfice est de 26 000 €
	en 2017, votre bénéfice est de 18 000 €

En 2018, votre bénéfice est plus élevé que les 3 années précédentes : 32 000 €. 

En 2019, seule la partie des bénéfices 2018 qui dépasse le plus élevé des bénéfices des 3 dernières années est imposable soit : 32 000 € - 26 000 € = 6 000 €

Le régime optionnel : le prélèvement forfaitaire libératoire

Ici, votre impôt sur le revenu est prélevé lors du paiement de vos cotisations sociales à l’URSSAF mensuellement ou trimestriellement. Contrairement au régime classique qui applique un taux variable en fonction de vos revenus, l’administration impose un taux fixe en fonction de votre secteur d’activité :

  • 1 % pour les entreprises de vente ou de fourniture de logement
  • 1,7 % pour les entreprises réalisant des prestations de service
  • 2,2 % pour les titulaires de bénéfices non commerciaux.

Même si vous avez déjà renseigné votre chiffre d’affaires lors de vos déclarations URSSAF, il vous est aussi demandé de remplir la déclaration de revenus complémentaire n°2042-C Pro dans l’espace « Auto-entrepreneur ayant opté pour le prélèvement obligatoire ».

La déclaration de revenus est une étape obligatoire pour toutes les micro-entreprises. Maintenant que vous êtes au point, à vous de jouer !

Il arrive que l’on ait encore besoin de se former lors du lancement de son activité d’auto-entrepreneur. Vous souhaitez facturer votre premier client avec Bonjour Auto-entrepreneur mais vous vous posez des questions sur vos compétences… Le site LiveMentor propose une sélection de formations dédiées aux entrepreneurs et freelance. Nous vous proposons un focus sur ce nouveau partenaire de Bonjour Auto-entrepreneur et une surprise en fin d’article ;).

LiveMentor c’est une école pure-player pour entreprendre, qui compte à son actif, plus de 220 000 élèves formés sur son offre gratuite et 4000 sur les formations payantes. L’ensemble de la formation se déroule en ligne et couvre 8 thématiques (Réussir en freelance, Marketing digital, Facebook, Instagram, Wordpress…) Que vous soyez indépendant, artisan, artiste ou professionnel du marketing, vous trouverez forcement la formation qui vous correspondra le mieux.

Les atouts de LiveMentor

Votre coaching s’organise autour de cours vidéos accessible 24h/24 et 7j/7. Ils sont mis à jour en permanence, pour suivre les évolutions des disciplines enseignées. Des cas pratiques complètent la formation pour vous permettre de commencer rapidement à mettre en application vos nouvelles connaissances.

Pendant votre coaching vous avez donc accès à des cours en vidéos mais également à des entretiens individuels et illimités avec les experts de l’équipe de Livementor. Ils se déroulent sous forme de visioconférences. Ce sont des moments d’échanges et de questions/réponses. Les mentors sont là pour aiguiller les élèves et les aider à avancer, en posant les bonnes questions, mais aussi pour les rassurer et les motiver.

Le coaching et la bibliothèque de cours sont les deux forces de LiveMentor. Mais une troisième vient compléter le tableau : la communauté.

La plateforme de e-learning, s’appuie sur une communauté de plus de 3500 fidèles. Réuni sous forme de groupe facebook, fini la solitude de l’auto-entrepreneur. Des rencontres physiques sont aussi organisées pour permettre d’étendre votre réseau localement.

Bonjour Auto-entrepreneur s’est associé à LiveMentor et nous vous proposons une réduction de 10% sur votre prochaine formation LiveMentor. Une belle opportunité pour vous lancer et ensuite facturer votre premier client avec Bonjour Auto-entrepreneur !

Le statut d’auto-entrepreneur requiert une grande maîtrise et une facilité à traiter tout l’administratif. Entre autres, vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur signifie gérer vos rendez-vous, développer votre notoriété, mais avant tout déterminer une tarification juste et cohérente pour vos clients.

Le montant de vos prix vous permettra ensuite de déterminer votre salaire.

Quels éléments sont à prendre en compte pour définir ses tarifs en tant qu’auto-entrepreneur ?

Combien souhaitez-vous gagner ?

Première étape : définir la rémunération que vous souhaitez toucher chaque mois, c’est à dire ce que vous percevez une fois vos charges et vos frais annexes payés.

Partez du principe que vous allez vous accorder un mois de vacances au total sur votre année, mois durant lequel vous ne serez pas en activité et ne gagnerez donc pas d’argent.

Par exemple : si vous souhaitez gagner 2200€ par mois et donc percevoir environ 26 4000 € sur un an, vous devrez répartir le temps de travail du mois non travaillé sur les 11 restants. Vous percevrez donc 2400€ par mois après répartition.

Quels paramètres prendre en compte pour fixer vos tarifs

Votre positionnement marketing

Que proposez-vous ? Qui êtes vous ? Vous situez vous sur le marché du low-cost, du milieu de gamme ou du premium ? Autant de questions qu’il vous faut vous poser pour vous différencier de vos concurrents et de leur offre.

Parmi les points à passer en revue : votre offre, les bénéfices de votre produit/service, la qualité de vos produit/services, votre niveau d’expertise, votre notoriété) En somme, quelle valeur accordez-vous à votre activité ?

Les tarifs de vos concurrents

Les tarifs de vos concurrents devraient vous donner quelques indications sur votre situation. Analysez avec attention les prix proposés par les auto-entreprises du même secteur que le votre et concentrez-vous sur ceux qui revendiquent un positionnement similaire au votre.

Les points à prendre en compte : la similitude des produits/services proposés, les discours et promesses similaires, la proximité géographique avec votre auto-entreprise.

Vous pouvez ensuite vous aligner sur les tarifs courants, casser les prix ou encore vous positionner comme plus haut-de-gamme.

Vos charges

Vous devrez impérativement prendre en compte vos charges directes (élaboration de vos produits/services) et vos charges indirectes (notoriété et développement de votre activité).

Les charges à lister : les frais liés à votre activité, le chauffage, les factures d’internet et de téléphone, les taxes, cotisations et impôts, les frais d’assurance, les frais bancaires, etc ainsi que les dépenses ponctuelles.

Quels modes de calcul pour vos tarifs ?

Dans le cas d’une prestation de services, vous pourrez opter pour le tarif horaire et le tarif journalier :

Le tarif horaire

Généralement préconisé dans le cadre de missions ponctuelles qui facturent le nombre d’heures passées à l’élaboration d’un produit ou d’une prestation.

Afin d’estimer votre taux horaires, un simple calcul est nécessaire :

  • Total des charges mensuelles / Nombre d’heures travaillées mensuelles

Le tarif journalier

Le taux journalier est préféré dans le cadre de missions plus longues, qui se déroulent donc sur plusieurs jours. Tout dépendra alors des heures que vous accordez à votre travail/jour. On estime que le temps réellement consacré au travail facturé est de 12 à 15 jours par mois. On se base ensuite sur le même calcul que le tarif horaire.

Nota bene : Le tarif horaire et le tarif journalier sont destinés à donner des indications pour mieux définir ses tarifs en tant qu’auto-entrepreneur mais ne sont pas figés. Des ajustements doivent être faits en fonction de chaque nouvelle mission.

Il s’agira ensuite pour vous de vous accoutumer à votre nouveau statut mais aussi à la gestion de vos finances. Il s’agit pour cela de choisir le bon logiciel auto-entrepreneur gratuit pour être accompagné durant toutes les démarches relatives à la comptabilité.

La grande aventure du freelancing séduit chaque année de plus en plus de nouveaux indépendants. Seulement, voilà, comment se faire connaître sur le marché et trouver des clients lorsque l’on vient de débuter ? Le bouche à oreilles, hélas, ne suffit pas !

Découvrez 5 plateformes de mise en relation pour freelances spécialement destinées à trouver des clients plus facilement, mais aussi à vous faciliter les démarches administratives.

Upwork

Leader sur le marché et ultra-compétitive, Upwork est une plateforme généraliste qui conviendra aussi bien aux graphistes qu’aux développeurs, experts en tâches administratives, marketeurs, rédacteurs ou encore traducteurs.

L’inscription est gratuite et la totalité de l’interface est en anglais.

Il vous suffit d’indiquer votre tarification horaire pour ensuite facturer votre client, une fois la mission acceptée.

Du fait du nombre de freelances inscrits sur la plateforme, Upwork applique des frais dégressifs sur les transactions entre votre client et vous.

Les avantages d’Upwork :

  • La gestion facilitée des paiements par Paypal
  • Le contact direct entre vous et votre client
  • La possibilité de transmettre des fichiers
  • Les moyens de communication flexibles (chat, appel vidéo, etc)
  • Les tarifs

Fiverr

Tout le contenu de Fiverr est également en anglais, mais la plateforme est en contrepartie très intuitive et propose des missions simples et courtes dès 5$ aussi bien que des tâches plus complexes et nécessitant une véritable expertise.

Fiverr s’adresse plutôt à des profils créatifs, comme les graphistes, développeurs, rédacteurs, experts de la vidéo, experts du son et marketeurs.

Quant au business model, l’inscription à Fiverr est gratuite mais la plateforme ponctionne 20% du montant de chaque contrat.

Les avantages de Fiverr :

  • La diversité et les formats variés des missions
  • La définition des niveaux de qualité des missions
  • La gestion facilitée des paiements par Paypal ou virement bancaire

Si l’anglais n’a jamais été votre fort, découvrez 5euros, l’équivalent français de Fiverr.

FreelanceRepublik

Il s’agit d’une plateforme française spécialisée dans le développement informatique. FreelanceRepublik s’inscrit comme un service premium destiné à sélectionner les meilleurs freelances pour les meilleures entreprises. L’inscription est gratuite.

La plateforme procède donc à un tri avant toute mise en relation avec une entreprise. En conséquence, les freelances ne se voient proposer que des missions qui correspondent vraiment à leur champ d’expertise.

D’autre part, le site se charge des démarches administratives pour vous faire gagner du temps.

Les avantages de FreelanceRepublik :

  • La pertinence des missions selon votre profil
  • La gestion du paiement facilitée par la plateforme
  • Le côté “premium” de la plateforme

La Crème de la Crème

Il s’agit d’une plateforme française destinée aux freelances étudiants des meilleures écoles. Il s’agit d’un service généraliste mettant plutôt en avant les prestations liées au marketing et à la communication des entreprises.

L’inscription à la plateforme est gratuite et la Crème de la crème ponctionne environ 18% du montant sur chaque contrat.

Les freelances répondent aux appels d’offre déposés par les clients et peuvent entrer directement en contact avec eux.

Les avantages de La Crème de la crème :

  • La prise de contact très facile
  • La diversité des entreprises (Grands groupes, PME, Start-ups)
  • La richesse des missions proposées

Malt

Anciennement Hopwork, Malt est une plateforme généraliste dont la particularité est l’absence d’appels d’offre de la part des clients. En effet, ces derniers ont accès aux profils à partir d’une barre de recherche et contactent directement les freelances.

L’inscription à Malt est gratuite mais la plateforme ponctionne 10% du montant de chaque contrat.

L’idée est d’optimiser au maximum son profil (experiences, missions, etc), afin d’être rapidement repéré.

Les avantages de Malt :

  • La possibilité de ne payer aucune commission si vous amenez vos propres clients sur Malt
  • La sécurité assurée des paiements grâce à la plateforme qui joue le rôle de tiers de confiance. Le client paie la totalité des prestations avant que vos missions ne débutent.
  • La possibilité pour les clients de laisser un avis public sur votre travail

Si vous ne trouvez pas votre saint-graal, il existe aussi d’autres plateformes spécialisées pour les freelancers comme Codeurs.com, Redacteur.com ou Freelancer.com qui pourront vous permettre de trouver des clients très facilement. Vous avez l’embarras du choix !