Pour engranger des revenus complémentaires, l’auto entrepreneuriat se présente comme une solution à portée de main. Que vous soyez un demandeur d’emploi, un employé ou un travailleur indépendant, il est possible de lancer sa microentreprise sans encombre. En réalité, vous pouvez créer une auto entreprise depuis votre domicile. Suivez les étapes suivantes pour savoir comment devenir auto entrepreneur.
 

Pourquoi faut-il se lancer en auto entrepreneuriat ?

 
Depuis 2009, il est permis de mener une activité complémentaire sous le statut d’auto-entrepreneur. Cette porte d’entrée dans le monde du commerce et des sociétés est prisée pour la facilité des démarches administratives qu’elle implique. Grâce à ce régime simplifié, le jeune entrepreneur peut aisément s’acquitter des contributions sociales et des réglementations fiscales.
Toutefois, le statut d’auto entrepreneur ne cadre pas avec les projets ambitieux. Auto-entrepreneur et salarié, tous les deux peuvent exercer une activité ou des activités libérales en respectant les démarches qui suivent.
 

Déclarer le démarrage des activités de l’auto entreprise

 
Après la création de sa micro-entreprise, il faut déposer un dossier complet auprès de l’administration de tutelle. Il s’agit le plus souvent du centre de formalité des entreprises. Au cours de cette première étape, les organismes fiscaux et sociaux doivent être informés de la création d’entreprise.
 
Dans la composition du dossier, un justificatif du domicile et une pièce identitaire du créateur d’entreprise sont nécessaires. Les informations doivent préciser la nature de l’activité, son régime fiscal et social, etc. Pour les travailleurs indépendants, on applique un régime adapté au type d’activité exercée. 
 
Par exemple, pour les professions libérales comme le commerce, l’entrepreneur est soumis à un régime de commerce. La déclaration d’activité est incontournable pour le chef d’entreprise. Elle permet de déterminer son régime de protection sociale au moment de l’immatriculation.
 

  Est-ce qu’un mineur peut être auto entrepreneur ?

Les étapes pour créer sa micro-entreprise

 

source : ABC Juris
 

Préciser la domiciliation de la microentreprise

 
Afin qu’il exerce son activité d’auto entrepreneur, le travailleur indépendant doit impérativement spécifier l’adresse physique de son entreprise sur la fiche de déclaration. Il y a une nuance entre l’adresse de l’entrepreneur et de la domiciliation de l’auto entreprise. En fait, différents types de domiciliation d’entreprise existent.
 
Quand le lieu de l’activité commerciale et le domicile de l’auto entrepreneur sont identiques, on parle de domiciliation commerciale à domicile. Il faut changer l’adresse de l’entreprise lorsqu’un déménagement s’opère. C’est généralement une procédure simple à réaliser.
 
Par ailleurs, vous pouvez adopter une société de domiciliation. Non seulement plus économique, cette forme de domiciliation permet à l’entrepreneur de gagner du temps. Il est possible d’opter pour un local commercial. Ce choix entraîne un paiement régulier de loyer. 
 
L’entrepreneur doit pareillement prendre en compte la consommation d’énergies et l’entretien du cadre. Le centre d’affaires, encore appelé pépinière d’entreprise, se compose de nombreux bureaux accessibles pour les petites et moyennes entreprises.
 

Obtenir l’immatriculation de sa micro entreprise

 
Devenir auto entrepreneur ne vous coûte rien si vous vous occupez seul des formalités des entreprises. Un entrepreneur individuel est exempté des frais d’immatriculation au registre du commerce. À ce propos, deux différents organismes s’occupent de délivrer l’immatriculation aux auto entrepreneurs. Il s’agit du répertoire des métiers et du registre du commerce et des sociétés.
 
Le dernier se charge des activités de commerce alors que le premier organisme se destine à une activité indépendante (artisanale). Avant l’attribution d’une immatriculation, on peut faire un stage de préparation. Devenu facultatif avec la loi PACTE, cet atelier éduque l’entrepreneur à la gestion d’entreprise. L’immatriculation s’obtient une fois après avoir déclaré la création d’activité.
 

  Comment créer son auto entreprise gratuitement ?

Souscrire à une assurance professionnelle

 
Les micro entreprises qui exercent une activité artisanale doivent choisir une assurance professionnelle. Cette dernière reste facultative pour celles qui offrent une prestation de services. Comme toute assurance, il s’agit pour l’entrepreneur de garantir sa responsabilité civile professionnelle.
 
Les dommages qui surviennent dans l’exercice de son activité peuvent ainsi être couverts. Aussi, les microentreprises peuvent souscrire à différentes options de couverture : assurance automobile, assurances multirisques, etc.
 

Bénéficier d’aides pour devenir auto entrepreneur

 
L’État met en place des mesures d’encouragement pour les entreprises individuelles. Il s’agit en particulier des aides et des subventions. En tant qu’auto entrepreneur, vous pouvez bénéficier de l’ACRE, entendez Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise.
 
Ce dispositif proposé par l’État consiste à amorcer le démarrage des auto entreprises au cours de leurs premières années. À travers cette aide, les entreprises sont exonérées des cotisations sociales.
 
Par ailleurs, vous pouvez bénéficier de l’ARE, qui désigne l’Aide au Retour à l’Emploi. Sous le statut d’auto entrepreneur, il est possible de profiter tant de l’ACRE que de l’ARE. Pour la seconde allocation, il convient de déclarer le chiffre d’affaires de la microentreprise à Pôle Emploi afin de toucher le complément correspondant.
 
Outre l’ACRE et l’ARE, les chefs d’entreprise peuvent jouir du Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE) et de prêts d’honneur.

  Quels coûts pour devenir auto entrepreneur ?