La création de sites internet nécessite le concours de différents métiers du digital parmi lesquels celui de webdesigner. Il consiste a mettre en place et a gérer des contenus visuels sur la toile. Cette profession, encore en essor, séduit de plus en plus de spécialistes. Pour bien démarrer dans cet univers graphique, il faut plus que des compétences techniques.
 

Webdesigner en autoentreprise : de quoi s’agit-il ?

 
Le webdesigner est au cœur de la conception de sites internet, de pages web et d’applications mobiles. Parfois, son domaine de prédilection dépasse la simple conception et réalisation d’affiches publicitaires. À la demande du client, il peut devenir un directeur artistique, rédiger des chartes graphiques et s’occuper des autres dispositions nécessaires à l’environnement graphique d’un projet numérique.
 
Ce professionnel peut également s’occuper du développement web d’une entreprise. Celle-ci peut aussi renforcer son support de communication via des outils informatiques que lui proposerait le webdesigner. Il peut s’agir de logiciel de vente, de boutique en ligne, d’interface de communication, de livre numérique…
 
Le webdesigner est un travailleur indépendant, mais il peut travailler en équipe. Il est fort sollicité aussi bien par des particuliers que par des entreprises qui désirent améliorer leur communication visuelle. Aussi, l’infographiste freelance peut intervenir dans une agence de publicité ou une agence de communication.
 
Cet autoentrepreneur peut pleinement se consacrer à des domaines précis comme le graphisme publicitaire, la culture graphique… Dans cette optique, il pourra développer des compétences particulières, voire uniques sur le marché. Ainsi, expert dans le domaine du graphisme, il peut fixer les tarifs de ses services bien au-dessus de la moyenne. 
 
En dehors des heures de travail, le webdesigner peut mener une autre activité à temps partiel. Cette dernière peut par exemple concerner une vie associative. 
 

  Les métiers qui « marchent » le mieux en auto entrepreneur ?

Quelles formations suivre pour devenir un web designer ?

 
Le métier de webdesigner indépendant n’est pas réglementé. Autrement dit, aucun diplôme national n’est formellement reconnu à cet effet. Malgré son autodidaxie, le designer graphique doit nécessairement avoir quelques bases pour faire du graphisme.
 
Pour cela, des cours de graphisme sont donnés aussi bien dans des établissements privés que publics. L’obtention d’un certificat d’une formation en graphisme peut aider à se démarquer dans ce secteur concurrentiel. Celui qui désire faire des études en graphisme peut en deux ans :

  • Avoir un BTS communication visuelle et médias numériques
  • Obtenir un DUT en métiers du multimédia et de l’internet
  • En trois ans d’étude ou plus, il pourrait
  • Soutenir une licence professionnelle en création web, services et produits multimédias
  • Obtenir un Bachelor en webmaster/webdesigner
  • Soutenir un Master en création numérique

 

Quelles sont les autres compétences utiles au webdesigner ?

 
Outre les formations offertes dans les différents établissements, il est important pour un aspirant au web design de développer des aptitudes additionnelles. En dehors des compétences en graphisme, un webdesigner doit faire montre d’un grand savoir-faire en informatique. Voici une liste non exhaustive des aptitudes indispensables à un autoentrepreneur en web design :